Les infos en français

Constater que les riches soient, en moyenne, plus heureux et en meilleure santé que les pauvres n’étonne personne. Mais selon les épidémiologistes britanniques, Richard Wilkinson et Kate Pickett, les inégalités sociales et économiques nuisent à l’ensemble de la société , y compris aux plus riches. Les pays où il fait bon vivre ne seraient pas les plus riches, mais les moins inégalitaires. De ce fait, la croissance économique ne semble plus être une stratégie raisonnable pour augmenter la qualité de la vie dans les pays industriels. Il faut plutôt limiter les inégalités qui nuisent à la société entière.